Archive for De confession cathodique

Putain, un Best Of !

Aaah les “Guignols de l’Info“… A quoi ressemblerait notre paysage audiovisuel sans le cynisme et la verve incendiaire des plus célèbres marionnettes de la télé ? Leurs observations et commentaires acides nous apportent une bonne dose de recul et d’autodérision, distribuant au passage quelques claques bien méritées à la société française, nous renvoyant à nos contradictions. Un constat identique avec leur portrait au vitriol des relations internationales.

16 ans de bonheur !

Bien sûr, leurs sketches manquent parfois de subtilité, mais que de franches rigolades depuis 1990… Bien entendu, comme pour tout programme récurrent qui subit des rotations dans l’équipe des auteurs, certaines “saisons” sont bien meilleures que d’autres. La dream team restera sans doute celle constituée de Benoït Delépine (Michael Kael de “Groland”), Jean-François Halin et Bruno Gaccio (période 90-96 en gros). De puis 1999, les jeunes loups Lionel Dutemple, Julien Hervé et Ahmed Hamidi ont rejoint le vétéran Bruno Gaccio (présent depuis 92). Une relève bienvenue, après trois saisons en demi-teintes sous la plume de Franck Magnier, Alexandre Charlot et Gaccio de 96 à 99. Si le meilleur de l’émission est sans doute derrière elle, on voit mal comment on pourrait se passer de cette dose d’humour quotidienne. Rappelez vous, le 3 mars 2000 “Les Guignols” annoncaient la fin de leur émission après 12 années d’antenne. Canular, mais plus de 3 millions de téléspectateurs sont rivés devant leur écran le lundi 6 mars en espérant un démenti. Une belle preuve d’amour.

Malgré l’amour que je porte à cette émission depuis 94, je n’ai pas toujours eu le loisir de la suivre comme je le voudrais. Oubli, emploi du temps surchargé, désintérêt cyclique… Et c’est un peu incrédule que je tombe hier à la Fnac des Halles sur le Best Of de la saison 2004-2005. Je l’achète malgré tout, ayant d’excellents souvenirs des sketches “Medef Mécanique”, “Jean-Pierre de Chasseneuil du Poitou”, les récurrents sur le “To win the yes needs the no to win against the no” ou encore l’orchestre d’Emir Kusturica qui pourrit la vie de Laurent Weil à Cannes… Je me suis bien évidemment marré comme un bossu en visionnant la galette hier soir. Le rire est salutaire, surtout dans la période actuelle.

Le Best Of 2004-2005

A tel point que cela m’a donné envie de me procurer les Best-of précédents sur Amazon. Et ça tombe bien, les DVD “L’année des Guignols” sont soldés avec frais d’envois offerts! Du coup, j’ai pris tous les DVD disponibles pour un total d’environ 50 € :

o Saison 1998 - 1999 : On m’aurait menti ?!!
o Saison 1999 - 2000 : Ras le Bol les Guignols !
o Saison 2000 - 2001 : Je peux dire une connerie ?
o Saison 2001 - 2002 : Une ispice de counasse d’année
o Saison 2002 - 2003 : Pardon aux familles….. tout ça !!!
o Saison 2003 - 2004 : Un Jean-Pierre ça peut tout faire.

A quand les Best Of DVD de 90 à 97 ? Longue vie aux Guignols !

5 commentaires

C’est dans les vieilles casseroles…

En analysant les sorties cinéma de ces derniers temps, on se rend compte que l’originalité des projets n’est pas vraiment à l’ordre du jour. Hormis quelques exceptions, on assiste en effet au recyclage en règle de grands classiques télévisuels et cinématographiques. Ce n’est pas forcément péjoratif, même s’il faut reconnaître que les réussites dans le domaine sont plutôt rares.

Les

Parmi tous ces projets qui vont débouler dans nos salles obscures, on peut citer le nouveau “Rocky” (avant “Rambo IV”, sic!). Eh oui, à 60 balais (fêtés au début du mois) Sylvester Stallone remet le couvert avec un film sobrement intitulé “Rocky Balboa“. Ne riez pas, au fond de la salle là, je vous entend d’ici ! Figurez vous que ce projet semble moins ridicule qu’on ne pourrait le croire. Disons en tous cas que la bande-annonce laisse augurer un scénario un peu plus sincère et moins commercial que l’ensemble des dernières déclinaisons cinématographiques des aventures de “L’étalon italien”. Après visionnage de ce premier trailer, moi qui en suis resté à “Rocky - L’oeil du Tigre”, je dis pourquoi pas.
Plus étrange, un nouveau film en images de synthèses sur nos chères “Tortues Ninja“. Là aussi, on pouvait craindre le pire et je trouve que le rendu très comic book, l’animation fluide et énergique et l’humour laisse entrevoir la possibilité d’une réussite. Vous pouvez vous faire votre propre opinion ici . Autre projet tiré d’un dessin animé célèbre, celui du film live de “Transformers” par… Michael Bay (Bad Boys, Armageddon, Pearl Harbor… et autres films subtils). De quoi être inquiet, donc. Mais le tout premier teaser du film disponible sur le site officiel rassure quelque peu avec son athmosphère inquiétante et froide. Difficile de se faire une idée vraiment précise, cela dit. Il faudra attendre la première véritable bande-annonce, et surtout voir le film prévu pour l’été 2007.
Dans la famille “j’adapte une série télé à succès des années 80″, j’appelle le dernier né : “Miami Vice“. Si si, souvenez-vous, “Deux Flics à Miami”. Bon, j’avoue n’avoir jamais suivi cette série à l’époque de sa diffusion… Jamais réussi à accrocher, bizarremment. Pourtant, le projet de son adaptation cinématographique m’enthousiasme. Pourquoi ? Eh bien parceque pour la première fois dans ce type d’adaptation, c’est le créateur de la série qui se retrouve derrière la caméra et que ce créateur est tout simplement l’un de mes réalisateurs fétiches. J’attends toujours les projets de Michael Mann avec une grande impatience après avoir découvert son crépusculaire “Heat” avec De Niro et Pacino en 95. Depuis, il ne m’a jamais déçu, que ce soit avec “Révélations”, “Ali” ou encore “Collateral” (peut-être le meilleur rôle de la carrière de Tom Cruise, à la lutte avec “Magnolia”). Je pars confiant, donc, même si je dois vous avouer que le premier teaser m’a laissé de glace… J’aime beaucoup Collin Farrell et Jamie Foxx, mais là j’ai eu l’impression de voir une annonce pour un film d’action de seconde zone. La bande-annonce définitive m’a tout de même rassuré, j’y retrouve davantage le style de Mann (aahh, ces scènes nocturnes…).

Bond... James Bond.

Au milieu de ce tourbillon de recyclages en tous genres, un projet m’inspire un peu plus que les autres : “Casino Royale“. Alors, pour mettre les choses au clair : je n’ai jamais été un grand fan de l’agent 007. Tout au plus ai-je visionné sans déplaisir nombre de ses aventures, que ce soit sous les traits de Sean Connery, Roger Moore ou encore Timothy Dalton… Du grand spectacle, des pop corn movies invraisemblables mais fun. Mais voilà, malgré toute la sympathie que j’ai pour Pierce Brosnan (qui physiquement campe un 007 parfait), je trouve que son manque de charisme et son jeu ont quelque peu carricaturé le plus célèbre agent secret du monde. Les scénarii et leur mise en scène ne m’ont pas aidé à m’imerger davantage dans cet univers… “Golden eye” m’a fait rire, “Le monde ne suffit pas” et “Demain ne meurt jamais” m’ont… affligés. Bref, la vodka martini c’est pas trop mon truc. Jusqu’à “Casino Royale” ? J’avais aimé le film éponyme de 1967 avec Peter Sellers, David Niven, Woody Allen ou encore Orson Welles… mais il s’agissait plus d’une farce décallée qu’un vértiable “James Bond” au sens où nous l’entendons aujourd’hui. Comme pour accentuer la nature particulière de ce nouvel opus et souligner le virage pris par la saga, c’est à une nouvelle adaptation de cette première aventure de l’agent séducteur que nous allons assister. Si les puristes crient au scandale, je ne peux que me réjouir du choix de Daniel Craig (les fans auraient préférés Clive Owen). Enfin une vraie gueule, un gossbo qui n’en est pas un. Une gueule d’ange cassée. Y a de la force et de la détermination dans ce visage là. J’aime le principe d’un James Bond plus “ordinaire” physiquement et plus animal dans sa démarche. Impitoyable, déterminé, violent. Dans la très prometteuse bande-annonce , Bond est décrit comme un “instrument sanguinaire”, un “hitman”. J’aime l’idée d’un film plus noir et plus respectueux des romans d’origine. Surprise, le film est réalisé par Martin Campbell, déjà auteur du piteux “Golden Eye”. Prudence donc, même si les premières images sont impressionnantes. Rendez-vous en novembre 2007 pour être définitivement fixé.

10 commentaires

· Billets suivants »